Rencontre au centre Enfants du Mékong de Sisophon

Depuis un peu plus d’un an, je parraine la scolarité d’une petite fille cambodgienne grâce à l’association Enfants du Mékong. A l’occasion de mon troisième voyage au Cambodge, j’ai pu rencontrer ma filleule et une partie de sa famille chez elle, à proximité du centre de Sisophon. Si mon voyage était à vocation touristique, la rencontre de ma filleule avec qui j’échange des lettres régulièrement était le point d’orgue de mon périple. Ce fut un moment que j’attendais avec une certaine impatience.

IMG_5662

Mes compagnons de voyage et moi avons d’abord été accueilli au centre de Sisophon, où un peu plus de 400 enfants suivent des cours de soutien scolaire. Une centaine d’enfants sans ressources sont quant à eux hébergés sur place et bénéficient des aides directes de l’association. Monsieur Saphy Sann, responsable du service social et du parrainage, nous a accueilli à bras ouverts et nous a accompagné tout au long de la journée en nous faisant découvrir la vie des enfants du centre. Nous avons visité les bureaux de l’administration où nous avons été présenté au staff de l’association qui nous a expliqué comment le centre était géré, de la construction des bâtiments aux plannings des cours en passant par l’équipe éducative composée d’enseignants dévoués et la gestion des parrainages. Puis, nous nous sommes promenés dans le centre pour voir à quoi ressemblait les pensionnats où les enfants sont non seulement hébergés mais apprennent aussi les tâches quotidiennes comme la cuisine. Nous avons vu les vastes salles de cours ainsi que la salle informatique où les enfants apprennent les rudiments de l’utilisation d’un ordinateur, un atout clé pour leur avenir. Ils bénéficient aussi d’un laboratoire de langue et d’une bibliothèque avec des ouvrages en français et en anglais, dont nous sommes venus nourrir la collection avec quelques ouvrages apportés de France. Nous avons pu rencontrer de nombreux enfants, tous très attachants, à la motivation et la soif d’apprendre sans failles.

IMG_5645

Puis, l’après-midi, nous avons rendu visite à la famille Veng, à côté de Poipet, ville frontalière de la Thailande. Cette famille compte 7 enfants, un gendre et un petit enfant et vit sans ressources à la frontière dans une minuscule hutte de palme et de tôle. La rencontre fut très émouvante. Nous avons offerts quelques petits cadeaux et partagé des photos de nos familles respectives dans le but de mieux se connaître. Ce fut l’occasion de comprendre un peu mieux les projets de la famille et de ma filleule, qui souhaiterait devenir infirmière. J’ai pu apprendre qu’elle obtenait de bons résultats à l’école et qu’elle était très appréciée de ses camarades, ce qui m’a rendu très fier et surtout heureux pour elle. C’est avec le coeur serré qu’il a fallut se quitter à la fin de la journée. Après de longs échanges de sourires et d’adieux, nous avons quitté l’endroit en relativisant nos problèmes d’occidentaux si superficiels avec le coeur empli d’admiration pour toutes ces personnes très dignes et humbles rencontrées tout au long de la journée.

2 commentaires sur “Rencontre au centre Enfants du Mékong de Sisophon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *